Allez je me lance dans le yoga Iyengar

Cet article est le numéro 1 sur 4 de la série Cette fois ça y est, je me mets au Yoga

Ce soir, je vais suivre mon tout premier cours de Yoga. L’occasion de parler un peu de ce qui m’a poussé à choisir cette activité, et précisément ce cours. J’écrirai ensuite un article sur mes premières impressions, et je pense faire un point de mes progrès (ou abandon) d’ici quelques mois.

Le Yoga, quelle drôle d’idée!

Comment en suis-je venu à choisir cette discipline, souvent moquée dans les médias (les fictions notamment ont beaucoup de clichés sur les adeptes du Yoga, et les profs de Yoga sont souvent perçus comme les amants d’épouses un peu félées du ciboulot)? Honnêtement, les chakras, c’est pas mon truc, je ne suis pas mystique pour deux sous. Par contre, je crois beaucoup aux vertus de la méditation, qui est un état bien particulier de notre activité cérébrale, nécessitant une mise en condition pour être atteinte. Cet état de concentration intense m’intrigue beaucoup, et les bienfaits que la maîtrise de ces techniques sont censés apporter m’intéressent.

Bien que plutôt zen, j’exerce une profession stressante, et mon calme, voire mon flegme, légendaire est trahi par quelques signes qui ne trompent pas: ongles rongés, prise de poids, insomnies… Des connaissances m’ont parlé de la méditation de pleine conscience, cela m’a immédiatement intrigué. A la fois, cela m’inquiétait un peu, j’imaginais les possibilités de dérive, et un côté un peu élitiste voire sectaire.

J’y reviendrai peut-être dans quelques années. En attendant, je me suis dit qu’une autre activité pouvait m’apporter des bienfaits similaires, et même plus puisqu’elle intègre également le travail du corps, dont il faut bien le dire j’ai un peu besoin: le Yoga.

J’ai donc commencé à chercher une école de Yoga, et ô surprise… il en a plein. C’est étonnant parce que je ne connais quasiment personne qui le pratique, alors que par exemple des gens qui font du fitness ou de la musculation, j’en vois des tonnes. Le Yoga serait-il une activité honteuse ou secrète, dont les adeptes ne parlent qu’entre eux? Vous le saurez si je n’écris pas le deuxième article sur le sujet.

Il n’y a pas pas un mais plusieurs Yogas

Bon il y a plein d’écoles, c’est une bonne nouvelle, mais laquelle choisir? Ça se complique. Le premier critère est bien sûr géographique, mais dans mon cas, ce n’est pas suffisamment discriminant. En creusant un peu, je constate qu’il y a dans le yoga, plusieurs, et même beaucoup de sous-branches, chacune développée par un grand maître, et qui ont chacune leurs spécificités (accessoires, accentuation du travail sur certains points…). Et là ça devient compliqué.

Il y a par exemple la branche à la mode du Yoga Bikram. Celle-ci se pratique dans une pièce surchauffée à 38°c!!! Cette température extrême est censée détendre plus vite, permettre des assouplissements plus forts et plus rapides, et favoriser la concentration. Bon pourquoi pas, mais moi je commence à me plaindre de la chaleur à partir de 25°, alors je passe mon tour pour le Bikram.

Il y a plein d’autres branches, que je vous invite à découvrir sur votre moteur de recherche préféré. La forme la plus classique est le Atha Yoga, mais pour ma part, j’ai choisi le Yoga Iyengar.

J’ai choisi le Yoga Iyengar

D’après ce que j’ai pu lire, ce yoga exigeant travail autant sur la force que sur la souplesse, et bien sûr sur l’esprit. Il n’a pas l’air trop orienté mystique, ce qui me convient bien. Il se base sur les alignements du corps. Le gars… pardon le Yogi qui l’a conçu est décédé l’an dernier à 98 ans. Pourtant apparemment on n’aurait pas misé sur lui au début de sa vie: tuberculose et autres malheurs, il s’en est bien tiré. Finalement je pars de moins loin, c’est encourageant pour la suite.

J’ai donc choisi une école de Yoga Iyengar, proche de mon travail pour l’aspect pratique. J’ai appelé pour me renseigner un peu.

On était en mai. Pouvais-je commencer en cours d’année?

  • Oui mais il est conseillé de débuter en septembre, parce que en cours d’année, c’est difficile de suivre.

OK, je ne suis pas pressé. Questions pratiques: il faut quelle tenue?

  • Comme une tenue de fitness, mais pieds nus.

OK et c’est physique? le local est équipé de douches?

  • Non, il faut attendre au moins 30 minutes après la fin de séance, pour laisser circuler les énergies.

(J’avoue que j’ai trouvé cette réponse bien commode pour justifier l’absence de douches)

 

Peu importe, ça ne coûte pas grand-chose d’essayer, surtout que le premier cours est gratuit. Je suis son conseil et je patiente gentiment jusque septembre 2015, histoire de débuter avec des brèles comme moi. Mon premier cours a lieu demain, je vous ferai part de mes impressions.

Enregistrer

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.